Madoka Kinoshita, des œuvres qui éblouissent

Madoka Kinoshita, des œuvres qui éblouissent

Madoka Kinoshita est une jeune illustratrice japonaise, aussi douée sur canvas que sur écran d’ordinateur. À l’apogée du Kawaii Mania, il est très facile de reconnaître son style haut en couleur très tape-à-l’œil.

Je suis tombée sur les œuvres de Madoka Kinoshita complètement par hasard, sur Pinterest. Bien qu’à la base, son style graphique m’attire totalement, les coulisses de son travail sont d’autant plus intéressantes. Au delà de son coup de crayon vraiment charmant et très net, c’est la maîtrise de ses propres outils et supports qui est surtout très impressionnante.

4 des 7 œuvres constituant la série “Seven Colors Series (2015 – 2016) F20 Canvas(606mm x 727mm) Peinture acrylique
Séries de dessins numérotés (no.10, 13, 14 et 18) (210mm x 148mm) Peinture acrylique sur papier

L’art de Madoka Kinoshita

À ses débuts, lorsqu’elle avait 23 ans, elle commençait sa carrière d’illustratrice sur software numérique (Photoshop). C’est à 29 ans qu’elle a l’idée de peindre ses œuvres sur canvas avec de la peinture acrylique. Son soucis du détail et ses parfaits aplats de couleurs font qu’il est parfois très dur de distinguer ses œuvres numériques de ses peintures !

À gauche, une œuvre réalisée sur Photoshop. À droite, une peinture acrylique sur canvas. On peut notamment remarquer plus d’effets de transparences et de dégradés sur ses œuvres numériques, au vu de la faciliter de gérer ces effets sur ordinateur.

Depuis quelques temps, elle s’essaye au flou, afin de rendre ses dessins plus dynamiques et mieux introduits dans l’espace. Créer du “flou” paraît anodin dit comme ça… Mais réaliser un tel effet en peinture demande plus de travail que sur Photoshop… Malgré la difficulté, ses essais réussis témoignent de son talent.

Deux œuvres où l’artiste s’est essayée au flou

De temps en temps, elle ajoute également sur ses aplats d’autres effets très pointilleux, comme des paillettes (voir Canvas “Sailor Moon”) pour donner un effet “constellation”, des motifs, des transparences ou encore des dégradés pour réaliser les lèvres et joues rosées de ses personnages.

Ses créations, pas à pas

C’est dans ses vidéos postées sur sa chaine YouTube que l’on peut découvrir toutes ses techniques (scotch, brosse à dent…) très intéressantes.

© 2018 Madoka Kinoshita

Sur les réseaux sociaux ou sur son blog (cette fois, en image), elle partage pas à pas toutes les étapes de mise en couleur jusqu’à la finalisation de l’œuvre.

Travaux pour des clients

En plus des séries de dessins qu’elle réalise à son compte afin d’exposer ou de vendre, il lui arrive également de travailler pour des clients. Elle réalise notamment des packagings, des publicités, des illustrations pour des calendriers…

Bannière réalisée par Madoka Kinoshita pour la marque PUMA

Fanarts

Enfin, elle réalise quelques fois des fanarts dont il est amusant d’y reconnaître nos personnages favoris sous son style si particulier. Et l’artiste est maligne, puisqu’elle a caché, sur son site, le lien de la page regroupant la liste de ses fanarts

© 2018 Madoka Kinoshita

Je vous invite à vous rendre sur son site officiel où elle regroupe la totalité de ces illustrations, toutes plus jolies et colorées les unes que les autres. Il y en tellement qu’il a été difficile de faire un choix pour cet article… Mais honnêtement, je préfère que ses créations soient vues en plus grand nombre sur ses propres réseaux ! Allez hop, c’est par ici !

BakaNeko
Admin

Passionnée de Japanimation depuis ma plus tendre enfance, mon amour pour la culture pop japonaise a grandi jusqu'à devenir une inspiration quotidienne. Afin de cultiver cette passion, j'ose dévoiler ce qui se cache derrière mon masque de chat stupide, rien que pour vous... (=ↀωↀ=)

Laisser un commentaire